CAS CLINIQUE 1 : « TIBERE » est un fox terrier mâle de 8 ans…

ANAMNESE : 

  • Motif de la consultation : Référé pour problème locomoteur
  • boiterie depuis 5 ans des antérieurs durant quelques jours
  • itératif
  • aggravation il y a 2 ou 3 mois : boiterie > d’un ou des antérieurs
  • AINS : sans résultats
  • CN apparemment pas douloureux mais prostré – abattu
  • RX puis AIS : petite amélioration
  • refus de promenade
  • porte tête basse
  • description d’absences (fixe un point)

CLINIQUE : 

  • ambulatoire sans ataxie
  • boiterie d’appui antérieur gauche
  • doigt IV gauche pathologique

EXAMEN ORTHOPEDIQUE :  

  • train postérieur et antérieur sans clinique orthopédique significative

EXAMEN NEUROLOGIQUE

  • état de conscience : physiologique
  • démarche : ambulatoire – boiterie d’appui antérieur gauche
  • réactions posturales : proprioception postérieure : 2/2 – antérieure : 2/2
  • placer visuel : 1/2
  • réflexes :

rotulien : 3/2
retrait : P : 2/2  A: 2/2
périnéal : 2 (sphincter anal tonique)
extenseur radial : 2/2

  • continence fécale et urinaire : 2
  • sensibilité profonde postérieure : 2/2  antérieure : 2/2
  • cervicalgie discrète avec raideur rachis
  • myoclonies avant et arrière main

Nerfs crâniens : 

  • clignement menace : 2/2
  • réflexes photomoteurs directs : 2/2 indirects : 2/2
  • nystagmus physiologique : 2/2
  • pas de nystagmus rotatoire ni horizontal
  • réflexes cornéens / palpébraux : 2/2
  • pas d’anisocorie
  • face symétrique

Conclusion :

tableau neurologique discrètement modifié en faveur
d’un motoneurone central / cervicalgie  clinique

EXAMENS COMPLEMENTAIRES :

  • ECG : rythme sinusal à 122 bpm
  • radiographie thoracique : dans les limites de la normale
  • hématologie : dans les limites de la normale
  • biochimie : urée / créatinine / TP dans les valeurs usuelles

ANESTHESIE GENERALE : 

  • induction : thiopental / clonazépam IM
  • entretien :  isoflurane dans oxygène pure

RADIOLOGIE : (ci-contre)

  • sans préparation :
    rachis cervical
  • avec préparation : ponction liquide céphalorachidien : absence de pléïocytose (< 5 celules /microl sur test Simplet) – absence de protéinorachie (< 0,3 g/l) – LCS limpide
  • myélographie haute : injection cisternale de 4 ml d’Ioméron 350mg radiographies neutres et dynamiques (hyperflexion / hyperextension)

 

EVOLUTION POST-EXAMEN : 

  • perfusion G5%
  • corticothérapie IV (Méthylprednisolone 1,5 mg/kg)
  • réveil de bonne qualité
  • l’animal est rendu le soir même avec une prescription de Dermipred

Conclusion :

  • l’examen clinique et radiologique est en faveur d’un Wobbler syndrome à composante dynamique et statique avec anomalie morphologique de C7 et hernie protrusive C5C6 et C6C7
  • une décompression chirurgicale C5C6 et C6C7 est indiquée
  •  une stabilisation C6C7 est impérative

 

Hospitalisation pour chirurgie le 26.05.2010 

ANESTHESIE GENERALE :

  • prémédication : atropine / acépromazine
  • induction :  Clonazépam IV
  • relais : Thiopental
  • entretien : isoflurane dans O2 pur
  • monitoring : spO2 / ECG

INTERVENTION CHIRURGICALE :

  • Monitoring :

ECG
Capnométrie
Température corporelle
Pression partielle en oxygène
Pression artérielle non invasive

  • Antibioprohylaxie :

Céfalexine 30mgkg IV

 

  • Analgésie :

buprénorphine

 

Technique :
1. Abord de l’ulna gauche distal

  • Ostectomie ulnaire distale pour réalisation greffon homologue corticospongieux

2.  Abord ventral du rachis cervical

  • réclinaison des muscles sternohyoïdien et sternocéphalique
  • réclinaison à gauche de la trachée et à droite du tronc vasculonerveux carotidien
  • abord de l’espace intervertébral C5C6 et C6C7
  • incision du disque
  • ouverture du canal médullaire à la turbine neurochirurgicale par corpectomie C5C6 et C6C7
  • incision du ligament longitudinal ventral
  • rinçage médullaire
  • distraction espace C6C7 et mise en place greffon corticospongieux
  • pose de 6 vis pilotis de 2 en 18mm
  • noyage tête de vis sur ciment PMMA
  • rinçage
  • sutures musculaires
  • suture cutanée
  • contrôle radiologique (ci-contre)

Conclusion : ré-alignement du canal médullaire en C6C7 et maintien espace intervertébral C6C7 physiologique

SOINS DE SUITE :

  • perfusion analgésique MLK
  • réanimation
  • réveil complet à 16h

SOINS DU 27.05.2010 :

  • chien en bon état général
  • ambulatoire
  • normotherme
  • pose minerve souple de confort
  • rendu sous Thérios / Dermipred

PRESCRIPTION POST-OPERATOIRE : 

  • maintien au repos strict pendant 1 mois
  • contrôle à 12 jours par mes soins

le pronostic reste bon sous réserve de l’existence
d’une myélomalacie par compression chronique

Evolution post-opératoire : le chien est revu à 45 jours post-opératoires, la récupération locomotrice fonctionnelle est totale,
l’examen neurologique est totalement physiologique

 

ANNEXES

CCL : discopathie C6C7 avec anomalie morphologique C7 «tiping»

Position neutre

Hyperflexion (dédoublement ligne contraste en C6C7)

CCL : compression médullaire C5C6 et surtout C6C7 latéralisée à gauche, majorée de façon dynamique à l’hyperextension et minorée à l’hyperflexion en C6C7

Leave a reply