CAS CLINIQUE 5 : «Galys» est une cane corso de 1 an qui nous est présentée pour une boiterie d’apparition brutale du postérieur gauche…

ANAMNESE :

La chienne est ambulatoire mais présente une boiterie d’appui intermittente du postérieur gauche

EXAMEN ORTHOPEDIQUE :  

  • L’hyperextension des hanches est non douloureuse
  • Une luxation rotulienne gauche médiale intermittente réductible incoercible avec rabot rotulien est constatée
  • La rotule droite est stable à ce jour

EXAMEN NEUROLOGIQUE :

  • Pas d’anomalies neurologiques détectées

INTERPRÉTATION :

  • Au niveau pelvien, une dysplasie coxo-fémorale gauche modérée (angle de Norberg Olson mesuré ce jour à 100° – signe d’Ortolani positif) est présente
  • Une déformation fémorale distale en varus bilatérale objectivée par le signe du double condyle sur radiographies des grassets de profil et une mesure de l’angle anatomique fémoral latéral distal à 115° à gauche et 104° à droite (norme à 97°)
  • La rotule droite est non luxable à ce stade

CONCLUSIONS :

  • Dysplasie coxo-fémorale modérée à gauche
  • Luxation rotulienne médiale gauche stade 3
    dans la classification de Singleton
  • Déformation bilatérale en varus des fémurs distaux

 

La chienne doit être prise en charge chirurgicalement pour correction de sa luxation rotulienne gauche. Deux gestes techniques sont nécessaires (ostectomie fémorale distale de valgisation et cure chirurgicale classique de la luxation rotulienne).
L’intervention est réalisée en deux temps opératoires :

  • Correction de la luxation par sulcoplastie trochléaire, transposition crête tibiale et doublement rétinacle
  • Correction du varus fémoral, pathologie par ostectomie cunéiforme fermée de 19° de la face latérale

EVOLUTION POST-OPERATOIRE :

  • «Galys» est revue à 30 et 90 jours post-opératoires pour des contrôles cliniques et radiologiques post-opératoires du fémur gauche. L’évolution post-opératoire est favorable et l’appui du membre opéré totalement physiologique à 90 jours post-opératoires
  • 6 mois plus tard, «Galys» est revue pour une boiterie d’appui d’apparition brutale du postérieur droit. L’appui sur le postérieur gauche est totalement physiologique et la rotule stable
  • A l’examen clinique, une luxation rotulienne droite médiale intermittente réductible incoercible est constatée (stade 3 dans la classification de Singleton)
  • Le grasset droit est stable par ailleurs. Des radiographies sont effectuées sous anesthésie générale
  • La boiterie est due ce jour à la mise en place d’une luxation rotulienne droite médiale
  • Une mesure actualisée de l’angle anatomique latéral distal fémoral (aLDFA) droit  donne un résultat de 112° pour une valeur normale à 97°
  • L’étiologie de cette luxation rotulienne est donc à nouveau l’anomalie angulaire distale du fémur en varus

L’intervention est effectuée selon la même technique que le fémur gauche
CONCLUSION :

  • La rotule droite est centrée sur les clichés post-opératoires
  • Le varus pathologique du fémur distal droit est corrigé par l’ostectomie cunéiforme fermée de 15° de la face latérale

Ce cas clinique illustre le rôle des anomalies squelettiques congénitales dans l’apparition d’une luxation rotulienne bilatérale à l’âge adulte due à une déformation angulaire du fémur.

La technique d’ostectomie fémorale distale associée à la correction chirurgicale classique d’une luxation rotulienne permet d’obtenir un résultat clinique très satisfaisant.

 

ANNEXES

gaylis

Gaylis

Leave a reply