Nos conseils pour la reproduction du chat
LE DÉROULEMENT DE L’ACCOUCHEMENT

Avant la naissance, placez une boîte de carton assez grande, contenant de vieilles couvertures ou de vieux draps, dans une pièce calme, idéalement dans un placard, pour que la mère s’y installe plutôt que de choisir votre duvet pour mettre bas ! Il est préférable de laisser la litière, les aliments et l’eau hors de la boîte. Évitez surtout de placer un bol d’eau dans la boîte, à proximité des chatons, puisque ces derniers peuvent glisser dans l’eau et prendre froid. Pendant la gestation, votre vétérinaire pour chat peut pratiquer une palpation pour s’assure du bon déroulement de la fécondation.


Avant toute phase de gestation, il est possible de réaliser une échographie en cas de contractions de votre animal. Le chat mâle adulte peut subir une castration pour éviter la formation de foetus du a un accouplement chez la femelle. Cette dernière, quant à elle, peut subir une stérilisation par vos vétérinaires.

reproduction du chat

La mise-bas dure en général quelques heures seulement chez la chatte. Pour préparer la mise-bas de manière optimale, une radiographie est réalisée pour voir le nombre de futurs animaux à quatre pattes qui vont voir le jour. Une intervention chirurgicale de type césarienne peut être envisagée dans des cas de mauvais déroulement de l’opération. L’on administre alors une dose d’ocytocine. Au moment de la naissance, il est important de ne pas déranger la mère.  Laissez-la prendre soin des nouveau-nés et les nettoyer leurs poils sans intervenir. Il n’est pas nécessaire de vous dépêcher de changer les draps, par exemple. En évitant de manipuler les chatons pendant les 24 ou 48 premières heures suivant une naissance normale (sauf pour effectuer un bref examen afin de déceler les malformations congénitales), vous offrez à votre félin un milieu paisible qui rehausse sa capacité de soigner ses petits et lui permet de terminer la mise bas dans le calme. Dans de rares cas, il sera nécessaire d’aider à la naissance d’un chaton trop gros, mal formé ou en mauvaise position.


La chatte est une féline attentive ; à part le fait d’habituer les chatons à la présence humaine en les manipulant doucement, l’intervention de votre famille n’est pas vraiment nécessaire. La chatte nettoie la boîte et les chatons, à qui elle enseigne à utiliser la litière, en plus de les nourrir et d’en prendre soin. Il peut être utile de peser les chatons tous les deux jours, à l’aide d’une petite balance de cuisine pour évaluer leur croissance, mais essayez de ne pas les éloigner de leur mère pendant une longue période, car cet éloignement pourrait stresser la femelle et le chaton. N’oubliez pas que l’instinct maternel pousse votre animal de compagnie à trouver un endroit calme pour respecter l’intimité des petits félins.

QUELS SONT LES SOINS À DONNER AUX CHATONS JUSQU’AU SEVRAGE ?Une chatte et ses chatons

Durant les quatre premières semaines, la chatte nourrit ses chatons à volonté. Si elle ne produit pas assez de lait, vous entendrez les chatons gémir, ils seront agités ou faibles, et leur réflexe de succion étant peut être insuffisant, ils ne prendront pas de poids. Le gain normal est de 10 grammes par jour. Si un chaton est très faible, il va téter et bouger moins, et il finira rapidement par souffrir de sous-alimentation et de déshydratation. Dans les cas graves, la température du corps chute. Les chatons dont la prise de poids est anormale ou qui présentent des anomalies devraient être examinés le plus tôt possible par un vétérinaire, car ils ont peu de réserves et peuvent décliner rapidement. Si les mamelles de la mère semblent enflés ou rouges, s’il s’en écoule des sécrétions anormales, si la mère présente des pertes prolongées des voies génitales, ou si elle ne se nourrit pas et n’allaite pas suffisamment ses chatons, faites-la examiner sans retard. En général, les chattes sont en bonne santé et vigoureuses à l’époque de la naissance, mais il arrive que des interventions s’imposent.


À partir de l’âge de quatre semaines, offrez de la nourriture aux chatons. Choisissez des croquettes de bonne qualité pour chatons. Ajoutez y de l’eau : cette nourriture aura d’ailleurs été servie à la chatte depuis 2 semaines afin de lui apporter assez de calories et de nutriments pour nourrir sa portée. Servez la nourriture dans un plat peu profond, pour que les petits puissent l’atteindre facilement. Si certains chatons ne s’intéressent pas à la nourriture, mettez-en un petit peu sur leurs lèvres et placez-les près du bol pour qu’ils prennent eux-mêmes de la nourriture. Jusqu’au sevrage, les chatons digèrent bien le lait, mais il n’est pas nécessaire de leur en donner. Laissez les chatons manger à volonté. À l’état sauvage, les chats sont des grignoteurs et ils s’alimentent plusieurs fois par jour.


Veillez à ce que les chatons ne soient pas sevrés avant l’âge de six semaines, car il peut être très exigeant d’avoir à les nourrir, et ils risquent davantage d’avoir une mauvaise santé et d’être moins sociables avec leurs congénères. La phase de maternité aussi bien chez les chiens et chats doit respecter l’allaitement à la lettre sous peine de voir une mauvaise croissance des portées.

Un chaton nouveau-néL’intervention de l’homme et les techniques de manipulation

Il est important de manipuler les chatons régulièrement, voire chaque jour si c’est possible, une fois que la routine de la mère est bien établie. Cette manipulation est particulièrement importante entre le moment où ils ouvrent les yeux et le sevrage, pour les habituer au contact humain. Le fait de les tenir, de leur parler doucement et de les caresser est un bon moyen de leur apprendre à connaître les humains et à leur faire confiance. Dans tous les cas, ils ne seront pas séparés de la mère avant l’âge de 12 semaines, afin qu’elle leurs apprenne à contrôler leurs morsures et leurs griffures. Ils pourront alors être vaccinés et identifiés avant de changer de maître, conformément à la loi. Dès que les chatons se nourrissent seuls, ils seront vermifugés, et le traitement antiparasitaire sera ensuite renouvelé toutes les 3 semaines jusqu’à l’âge de 6 mois. Il faudra s’assurer de respecter la phase de lactation, le traitement des puces et des tiques, l’anesthésie ou encore la vaccination si nécessaire.

Par la suite, votre clinique vétérinaire pour animaux peut vous prescrire les aliments spécifiques aux différentes races. Une assurance- santé animale peut réduire les frais si on observe des complications. Quant à nous, notre équipe de conseils vétérinaires a pour but d’assurer au mieux les naissances pour chiens et chats. Les animaux domestiques font des naissances au quotidien : futur chiot, jeune lapin, notre équipe sait s’adapter à tous type de naissances.

Pour la mise-bas de votre chien, retrouvez toutes les informations sur la page reproduction des chiens. 

Leave a reply